Pesticides, herbicides

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

RIVIÈRES, AFFLUENTS, TOUS LES COURS D’EAU SONT POLLUÉS

Or le texte proposé, en plus de conforter des dispositions manifestement insuffisantes au vu de l’état actuel des cours d’eau, comporte deux dispositions dérogatoires inacceptables pour les associations. A savoir le non-respect d’une zone sans traitement de 5 mètres en bordure de certains points d’eau et la diminution de la distance à 3 m dans le cas de mise en œuvre de dispositifs de réduction des risques.
 
pollution par les pesticides et herbicides
La notion de cours d’eau a été dénaturée, triturée, violant au passage la définition retenue par la loi Biodiversité. Les fossés semble volontairement échappés au nouvel arrêté, « dès une météo pluvieuse les fossés sont des voies de transfert de polluants, de pesticides vers les cours d’eau ».
 
 

PROTECTION DES RIVERAINS TRÈS COMPLIQUÉE

Tout épandage est interdit dès que le vent atteint la vitesse critique mentionné dans l’arrêté (niveau 3 sur l’échelle de Beaufort) 
 

SANTÉ DES TRAVAILLEURS AGRICOLES

Les délais de rentrée ont été modifiés, autorisant le retour dans les parcelles dans les 6 ou 8 heures après passage de produits dangereux (cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques ou perturbateurs endocriniens), à condition que les travailleurs soient équipés d’équipement de protection individuel.

 

TRÈS INQUIÉTANT, NOS ABEILLES SONT MENACÉES DE DISPARITION DE LA PLANÈTE TERRE !

L’usage intempestif des pesticides et autres produits phytosanitaires détruirait 30% des colonies d’abeilles par année.

En CHINE l’humain remplace les insectes pollinisateurs, la pollinisation des fleurs se pratique à la main car les abeilles ont toutes été éradiquées par les traitements chimiques dans les cultures.