Cholestérol et Statines

Classé dans : Eau en bouteille | 0

STATINES ET CHOLESTÉROL : ILLUSIONS SCIENTIFIQUES ET MEDICALES

Les statines sont des médicaments qui abaissent le cholestérol du sang.


Sont-ils utiles pour empêcher l’infarctus et diminuer la mortalité cardiovasculaire ? Ce texte vise à éclairer les lecteurs pressés sur ces deux points.

Rien ne peut remplacer toutefois la lecture attentive (michel.delorgeril) de mes deux livres sur « l’innocence du cholestérol » et sur « cholestérol, mensonges et propagande ».

 

 

Ces médicaments anti-cholestérol soulèvent deux importantes questions:

– Premièrement, est-ce que leur puissance anti-cholestérol se traduit effectivement par une diminution du risque de mourir d’une crise cardiaque ou de faire un infarctus du myocarde ?

– Deuxièmement, y a-t-il un prix à payer sous forme d’effet toxique, en parallèle à cette diminution du cholestérol ?
En d’autres termes, les statines sont-elles bien tolérées ?

Ce texte vise, après quelques généralités, à répondre simplement et brièvement à ces deux questions.

Information cruciale donc: le cholestérol est une molécule indispensable à la vie de nos cellules et aussi indispensable à notre santé.

Vouloir à tous prix ou espérer inconsidérément… avoir un cholestérol bas ou très bas – ou le plus bas possible comme disent certains médecins inconscients ou victimes du marketing de l’industrie pharmaceutique – ne relève d’aucune rationalité scientifique.

De plus, comme je l’explique longuement dans mes livres (michel.delorgeril), le cholestérol est innocent de tous les maux qui lui sont attribués – ce qui fait l’objet de la deuxième partie de ce texte.
Manquer de cholestérol, y compris de façon relative, peut avoir de graves conséquences pour notre santé et c’est l’objet de la troisième partie de ce texte.

Auparavant, il faut rappeler ce qu’est un déficit sévère et spontané en cholestérol, c’est-à-dire en l’absence de tout médicament ou régime anti-cholestérol.

Le plus fréquent de ces syndromes héréditaires est le Syndrome de Smith-Lemli-Opitz. Michel Delorgeril vous explique clairement sous ce lien « image » ci-contre.

Le Dr Michel de Lorgeril a été le premier à montrer que les études  » miraculeuses  » sur les médicaments contre le cholestérol sont, comme le dit le Dr Horton, biaisées. En réalité, les statines n’empêchent ni les infarctus ni les AVC. Avec ce nouveau livre, il révèle que ces médicaments pris par des millions de personnes, sont terriblement toxiques.

 

Cette toxicité peut rester silencieuse pendant des années mais hélas, elle est réelle. Elle est d’autant plus  » silencieuse  » qu’une corruption généralisée touche les sciences biomédicales. Les données publiées sont modelées pour servir les intérêts de l’industrie pharmaceutique.

Les autres, les gênantes, restent dans l’ombre sous le sceau du secret industriel. Il aura fallu toute l’expérience du Dr de Lorgeril, médecin et scientifique de renommée internationale, pour arriver à cette conclusion implacable : Tous les médicaments anti-cholestérol, les anciens comme les nouveaux, sont toxiques du fait de leur mode d’action et aussi parce qu’ils privent le corps d’un facteur protecteur :


Cette horrible vérité appelle trois mesures d’urgence : l’information immédiate des patients, le retrait des statines du marché et un moratoire sur la commercialisation des anti-PCSK9, la nouvelle génération d’anti-cholestérol