SYSTÈME DE FILTRATION DE L’EAU À HAUTE PERFORMANCE

 

QU’EST-CE QU’UNE BONNE EAU ?

Une eau liquide est dite potable lorsqu’elle présente certaines caractéristiques:
Concentration en chlorures, pH, température… la rendant propre à la consommation humaine.

Les standards de référence dans ce domaine sont différents selon les époques, les pays et, dans certains pays, selon l’autorité responsable de la définition. Le concept de « potabilité » varie à travers le monde, fruit d’un contexte historique, scientifique et culturel local.
Il détermine la question de l’accès à l’eau, puisqu’une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain.

Par exemple, les paramètres fréquemment réglementés sont :

    • La qualité organoleptique(couleur, turbidité, odeur, saveur)
    • Certains paramètres physico-chimiques naturels(température, pH, chlorures : 200 mg/l, sulfates : 250 mg/l…)
    • La présence de substances dites indésirables(nitrates : 50 mg/l, nitrites, pesticides…)
    • La présence de substances toxiques(arsenic, cadmium, plomb, hydrocarbures…)
    • Certains paramètres microbiologiques(l’eau ne doit pas contenir d’organismes pathogènes, notamment de coliformes fécaux).

 

DÉFINITION D’UNE BONNE EAU

    • L’idéal serait de boire à une cascade d’eau de montagne, ici l’eau est dîte alcaline et le Potentiel Hydrogène peut atteindre un ph de 9.00 je vous parle « d’énergie électromagnétique » que l’eau naturelle possède, l’eau pour qu’elle préserve cette valeur devrait être en mouvement constant, le brassage des molécules d’eau charge magnétiquement les minéraux, le contraire est une eau stable, sans mouvement elle est dîte morte et elle devient acide, très mauvais pour la santé.
    • Pour comprendre la qualification d’une bonne eau, il est essentiel que celle-ci ne doit posséder aucun hydrocarbure, ni médicament, ni autre polluant quel qu’il soit, mais surtout que cette eau doit avoir la possibilité d’éliminer nos fluides corporels produits avec la digestion, l’exercice physique, la respiration…

et cette tâche c’est le travail de l’énergie magnétique.

    • Bref il faut éliminer avec la meilleure eau… l’eau élimine PLUS que ce qu’elle n’apporte et c’est son travail , quand vous regardez l’étiquette de l’eau en bouteille pour connaître la quantité de minéraux contenu dans l’eau et qu’ils soient en petite ou grande quantité sachez que tous ces minéraux auront une action NÉGATIVE sur votre organisme, ce sont une charge pour votre organisme car INACTIFS (magnétiquement déchargés).
    • Le plus désolant c’est l’approche de certains médecins et Naturopathes qui vont préconiser des eaux en bouteilles et acides (Montcalm, Rosée de la Reine et la pire la Mont Roucous), ces eaux sont absolument à bannir. Surtout si vous ne faites pas d’exercices physiques, si votre alimentation est déséquilibrée, si vous êtes au quotidien une personne stressée, manque de sommeil etc… réagissez maintenant.
CONCLUSION: Buvez une eau sans polluants et surtout une eau énergie
    • Comment faire pour avoir une eau énergie à la maison, une eau idéale?
    • C’est notre travail de vous fournir une bonne eau avec toutes ces valeurs (nutritives, organoleptiques, énergétiques…) ainsi le mot « POTABLE » à un vrai sens.

 

C’EST TOUTE LA COMPLEXITÉ POUR PRÉSERVER UNE BONNE EAU…

    • Accessible à tous, l’eau du robinet doit satisfaire l’ensemble des exigences sanitaires. Depuis la ressource naturelle, en passant par l’usine de potabilisation et le réseau de distribution, jusqu’au robinet, traitements et contrôles garantissent la qualité.
    • Malgré cela il s’écoule de notre robinet, des résidus, des particules de boues, de la rouille, des métaux lourds, du tartre… des produits chimiques inodores et sans saveur, des produits dangereux tels les pesticides et les herbicides, les hydrocarbures, le radon et bien sûr le chlore, la barrière du chlore est souvent franchie par les bactéries résistantes.
    • Fort de ce constat, nous pouvons mieux comprendre le fait d’améliorer la qualité de l’eau de notre habitation, sans sortir de la loi … et de stopper définitivement la corvée des bouteilles plastiques polluantes.
A part cela vous pouvez dormir sur vos deux oreilles !

 

REGARDONS DE PLUS PRÈS LA QUALITÉ DE L’EAU DU ROBINET

    • Boire sans risque l’eau de notre robinet, la première règle sanitaire devrait être la distribution d’une bonne eau dans toute la maison, avoir une solution idéale pour boire et protéger la famille, pour rendre plus résistant l’électro-ménager, (chauffage, ballon, radiateurs, canalisations, robinetteries … ) et de réaliser de vraies économies.
    • Avant l’application des normes Européennes en 1998, il y avait 61 critères de contrôle de qualité de l’eau, aujourd’hui avec l’Europe seuls 31 critères sont pris en compte, ce qui explique que certaines pollutions ne sont plus contrôlées, en 2011 tout en Catimini « Le ministère de la Santé  » décide d’augmenter les seuils de potabilité des pesticides par cinq.
    • Le pesticide nommé Folpel dangereux pour la santé est classé cancérigène probable aux USA, est maintenant toléré en France et son seuil est de 300ug/litre au lieu de 60ug/litre sur un mois, donc ce qui veut dire que l’on peut boire ce poison à son seuil maxi pendant 1 mois, mais pas plus longtemps parce-qu’après vous pourrez rencontrer des problèmes de santé. Il n’y a pas de qualificatif suffisamment sévère pour qualifier ces irresponsables.

 

LA TOLÉRANCE D’ALUMINIUM

    • Elle est fixé à 200ug/litre (0,2mg/litre), la santé publique n’est pas un critère dictant ce seuil, c’est ce qui correspond à l’efficacité du traitement subi par l’eau.
    • Sur une population potentiellement concernée (75%) représentant 12 millions de personnes qui reçoivent une eau dîtes admissible, pour les 2 millions restant les taux d’aluminium peuvent être supérieur de 15 fois le seuil autorisé.
      A un taux inférieur à 50%, selon des études… il est toxique
    • L’aluminium présent à plus de 100ug/litre (0,01mg/l ) l’eau de réseau deviendrait un co-facteur à 50% de la maladie d’Alzheimer, suivant les régions le surdosage est largement au dessus de la norme.

 

MÉDICAMENTS ET HORMONES

    • Autre problématique qui vient ternir ce tableau déjà bien noir, les hormones, les médicaments… dans des analyses et que ce soit pour l’eau en bouteille ou pour l’eau de ville, plusieurs molécules médicamenteuses ont été retrouvées et cela régulièrement.
    • En France aucun centre d’épuration ne peut contrôler ce nouvel envahisseur.
      Les usines de traitement de l’eau laissent passer des résidus de substances médicamenteuses.
    • Sachez que notre filtration E.T.W (environnement-technologies-water) que l’on installe chez soi, permet d’en éliminer l’intégralité, ce que ne font pas les filtres à charbons actifs argentés, les osmoseurs, les adoucisseurs et les carafes filtrantes par exemple

     

    ANALYSE DE L’EAU D’UNE MAUVAISE FILTRATION
    Analyse après filtration Cartis au charbon activé

    Chaque citoyen à la possibilité et est en droit de faire la demande de la dernière analyse d’eau réalisée dans sa région, cette information détaillée est à consulter en mairie.

    Certaines mairies feront de la résistance car les seuils de pollution ne sont pas toujours conformes, vous devrez insister ou vous diriger vers les autorités sanitaires.

    Vous pouvez vous orienter vers le C.L.C.V (Consommation, logement et cadre de vie) ou  « Que choisir » les plus fiable, mais surtout pas son concurrent « 60 Millions de consommateurs » il est juge et partie, cette institution perçoit chaque année une enveloppe de 3,630 millions d’argent public, il ne peut être pertinent dans ses rapports.

     


    LA POLLUTION DE L’EAU UNE RÉALITÉ !